Laura et Romy : freerideuses et monitrices de ski

INTERVIEW

RIDE N ROSES

Laura et Romy, 2 ex-skieuses de haut niveau et aujourd’hui monitrices de ski, sont aussi les créatrices de leur propre web série consacrée au ski de randonnée 100% nanas : « Ride’N’Roses ». Entre leur métier intense et la préparation de la série, leur TREKKER-X3 est un réel outil de travail et les suit dans tous leurs voyages en mode freerando.

Quel rôle joue votre smartphone dans le cadre de votre métier de monitrices de ski ?

Être moniteur de ski est un « métier-passion » qui demande une certaine adaptation au niveau des élèves et des conditions météo. Chaque facteur est à prendre en compte tous les jours, pour donner des cours de qualité. Quand on enseigne, nous sommes dehors toute la journée, de 8h30 à 18h, sans pause. Pendant 5 mois le rythme est très intense.

Nous utilisons notre smartphone pour contrôler notre planning, qui évolue​ à tout moment au fil de la journée, vérifier le listing des élèves, les lieux de RDV (qui ne sont pas toujours les mêmes…).

Nous recevons énormément de coups de fils du bureau de l’ESF et de nos clients pour nous donner des infos, nous tenir au courant de certains changements…Nous devons toujours avoir notre smartphone pour être prêt à déclencher les secours en cas d’accident (de la simple blessure sur les pistes au message d’alerte en hors-pistes). On gagne beaucoup de temps en appelant directement les pisteurs.

Nous sommes souvent amenées à filmer et prendre des photos, pour envoyer des souvenirs à nos clients, ils apprécient. La vidéo est également un bon outil éducatif. Par l’image, on explique aux élèves leur attitude, leur position sur les skis et comment ils pourraient s’améliorer.

On utilise aussi de nombreuses applications. Celles des 3 vallées ou des Portes du Soleil, par exemple, nous informe en temps réels de l’état du domaine skiable, des ouvertures des remontées, etc…

Quels sont les avantages d’utiliser un smartphone CROSSCALL en tant que monitrices de ski ?

Le TREKKER-X3 est avantageux pour sa résistance au froid et à l’humidité. Nous n’avons plus besoin de prévoir une batterie de recharge ou de ranger notre téléphone dans la poche intérieur pour le réchauffer. Il faut être joignable toute la journée pour répondre à tout moment aux exigences de la clientèle et pouvoir joindre les secours en cas d’accident.

On l’utilise beaucoup avec les gants et si on est maladroit, on n’a plus le souci de le faire tomber dans la neige.

Quelles sont les particularités de la pratique du ski de randonnée ?

La spécificité du ski de rando est d’évoluer dans un milieu sauvage, parfois éloigné des stations de ski. On peut atteindre des pentes peu fréquentées, profiter de bonnes conditions et être au plus près de la nature. En cas de soucis, nous sommes seules face à la montagne, il n’y a aucune remontée pour déclencher les secours. Il faut une vraie préparation de son itinéraire en amont, pour pouvoir se situer en cas de pépins et se diriger en fonction des pentes, de l’orientation, etc…

Quel rôle joue votre smartphone dans votre pratique du ski de rando ? Utilisez-vous des app spécifiques ?

Lors des sorties nous ne connaissons pas forcément l’itinéraire à l’avance, Iphigénie (celle qu’on utilise encore le plus), est une application qui nous permet de regarder les cartes IGN et de connaître notre position en temps réel.
En montagne, le temps peut rapidement évoluer, c’est pourquoi il faut checker la météo souvent. La nouvelle application du TREKKER-X3, le X3 SENSORS, nous donne beaucoup d’indicateurs très utiles comme l’altitude, la température et la boussole.

Quels sont les avantages d’utiliser un smartphone CROSSCALL en ski de rando ?

En rando, on a toujours cette notion de sécurité. C’est primordial de pouvoir déclencher les secours rapidement avec un téléphone qui tient la batterie ! On peut partir 10h d’affilées voire deux jours, sans même le recharger. On peut prévoir une sortie avec nuit en refuge sans trop se poser de questions à ce niveau là.

Sa résistance aux intempéries est aussi un grand avantage et l’application X3 SENSORS nous permet de comparer les données sur d’autres supports comme les montres et autres GPS.

En images

équipement utilisé

vous aimerez aussi :

« Le problème de tous les guides : le froid ! »

Alex Pittin, aspirant guide de haute-montagne, créé « 50° North », une websérie sur l’alpinisme et le ski de pentes raides avec Tony Lamiche. A chaque sortie en montagne, il embarque toujours son TREKKER-X3 dans son sac-à-dos.

« Avec cette app, tu sais si un couloir sort ou pas »

Depuis 2 saisons, Xavier De Le Rue sillonne le monde avec sa websérie « DIY ». Toujours à la conquête de pentes vertigineuses et de nouveaux défis, son TREKKER-X3 l’accompagne dans toutes ses aventures et son quotidien mouvementé.



 

Copyright © CROSSCALL 2017. Tous droits réservés