Le Blog

 

Freestyle, entre passion et profession

Amateurs de sensations fortes, de jumps et de tricks en tout genre, découvrez le métier de Jonathan Lelièvre, un ambassadeur passionné qui allie au quotidien profession et passion du freestyle.
C’est en 2005 que Jonathan a réussi a créé le job de ses rêves en étant à l’origine du développement du premier Snow Park de Serre Chevalier. Depuis, il est en charge de l’ensemble des espaces ludiques de la station des Alpes du Sud et met à profit sa passion du Freestyle, tant en ski qu’en snowboard, pour le plus grand plaisir des riders. Interview…

Jonathan, peux tu nous dire en quoi consiste ton métier de responsable des espaces ludiques de Serre Chevalier ?

Aujourd’hui, je gère quatre zones de Snow Park qui regroupent une quarantaine de modules de tout niveaux, deux Boarder Cross, un Bio Park dans les arbres et une piste de luge plutôt engagée de quatre kilomètres de long sur quatre cent mètres de dénivelé.
S’en occuper, ça veut dire: les concevoir, les réaliser en début de saison, les faire évoluer tout au long de l’hiver et les entretenir au quotidien. Je manage une équipe de sept personnes pour gérer tous ces espaces, et le gros de notre travail consiste à surveiller et à travailler la neige à la pelle en complément de ce qui est réalisable la nuit avec les dameuses.
Créer un module repose en grande partie sur l’expérience et le ressenti. C’est pourquoi, il faut être un véritable passionné de Freestyle, pratiquer le ski ET le snowboard parce que l’un de va pas sans l’autre !

Qu’est ce qui te passionne dans ton travail ?

Je dirais que ce qui me passionne, c’est mon travail au sens large du terme parce que j’ai vraiment la chance de vivre de ma passion. Passionné de glisse, de freestyle, de ski et par dessus tout de Serre Chevalier, j’ai réussi à créer ce métier et à en vivre !
Ce qui m’anime tous les jours, c’est de partir de rien, de mettre en place des choses, d’arriver à un résultat, mais surtout de voir la banane des gens qui passent par là tous les jours.
Pour être honnête, je n’ai jamais aussi peu ridé que depuis que j’exerce ce job… en fait c’est un peu comme un artisan chocolatier, je ne pense pas qu’il mange du chocolat tous les jours ! Mais j’aime mon métier et je n’échangerai ma place pour rien au monde !

J’ai la chance de me lever le matin et d’être content d’aller faire ce que je fais. Quand j’arrive à 2000m d’altitude et qu’il n’y a pas une seule remontée mécanique qui tourne, là je vois un ciel bleu magnifique avec les montagnes partout autour, c’est magnifique !

En quoi ton smartphone CROSSCALL ODYSSEY+ t’aide dans ton quotidien ?

Dans le cadre de mes fonctions, je dois également gérer la partie évènementielle ainsi que la communication sur le terrain. Il est donc indispensable pour moi d’avoir accès à la page Facebook du Snow Park ou encore de pouvoir consulter mes mails. Je passe en moyenne deux heures au téléphone chaque jours dans le cadre du travail et j’ai besoin d’un téléphone qui bénéficie d’une grande autonomie et qui puisse résister aux conditions climatiques que l’on rencontre quotidiennement en altitude.

L’autre atout de l’ODYSSEY+, c’est sa technologie double SIM qui me permets de conserver à la fois ma carte pro et perso. On ne pense pas toujours à la double SIM mais c’est ultra pratique et ça permet d’obtenir le réseau de différents opérateurs suivant les relais disponibles.

Dans les stations, il y a de plus en plus d’attrait pour CROSSCALL qui répond clairement à notre activité sur le terrain. En fait, c’est la parfaite combinaison de la résistance que recherche le pro ou le sportif avec l’aspect comm’ et social.

Découvrez les espaces de Serre-Chevalier : Serre-chevalier.com
Le Facebook du Snowpark : facebook.com/snowpark.deserrechevalier



 

Copyright © CROSSCALL 2017. Tous droits réservés