« Un bon téléphone pro qui fait tout et ne craint pas grand-chose »

INTERVIEW

GMHM

Expédition en terre de Baffin réussie pour le GMHM ! Quatre grimpeurs du Groupe Militaire de Haute Montagne, l’élite montagne de l’armée de Terre, ont ouvert une nouvelle voie de 900m dans le Grand Nord canadien. Chaque année, ces expéditions sont menées dans le but de développer leur savoir-faire, leurs connaissances et de se confronter à l’inconnu, une source de motivation, de dépassement et d’engagement. Pendant un mois et en autonomie, ils ont testé le TREKKER-X3. Le Capitaine Pierre Sancier, officier adjoint du GMHM et chef de cette expédition, nous livre leurs retours d’expérience.

Pouvez-vous nous présenter l’expédition menée par le GMHM en terre de Baffin ?

En mai, quatre grimpeurs, accompagnés d’un médecin ont ouvert une voie de 900m sur une tour inexplorée de granit au bord du fjord Gibbs. L’ascension a duré 15 jours en autonomie complète. Ce type d’expédition se prête parfaitement au travail d’équipe car il y a de nombreuses manœuvres logistiques à réaliser (porter et hisser les sacs, roulement des grimpeurs leaders et assureurs…). En tant que militaire cela nous permet de garder notre savoir-faire et de développer une expertise que nous transmettons aux commandos de montagne lors de stage. Nous allons au Groenland pour travailler la résistance au grand froid et l’expédition en Terre de Baffin apprend à s’affranchir de la verticalité, évoluer dans des endroits isolés, transporter des charges lourdes…

Comment avez-vous utilisé votre TREKKER-X3 pendant l’expédition ?

Nous nous en servons essentiellement pour l’orientation, le GPS et la cartographie. Le premier village étant à 160km, nous étions en mode avion. Nous avions téléchargé les fonds cartes, classiques ou satellites, avant de partir, sur l’application Soviet Military Map. Une application de cartographie qui fonctionne bien pour le Grand Nord canadien. Le premier jour, nous avons été « droppés » sur place en plein brouillard et nous avons pu repérer le camp de base que nous avions marqué l’année dernière, avec le téléphone.

La seconde utilisation, et c’est un grand avantage du TREKKER-X3, est la possibilité de réaliser des relevés de températures grâce au capteur thermomètre de l’app X3 Sensors. Nous étions en contact avec un routeur météo pour être informés du bulletin quotidiennement. Tous les 3 jours, nous devions faire notamment un retour des températures sur place afin d’être le plus objectif possible et d’affiner de plus en plus les modèles météos.

Cette année nous avions un drone. Le téléphone était connecté à une télécommande pour avoir un retour de la caméra sur l’écran. Dans l’ascension, il nous a permis avant tout de filmer mais également d’aller voir au-delà en repérant le terrain et nous donner les premières indications.

Quels sont les avantages pour le GMHM d’utiliser un smartphone outdoor ?

C’est surtout un bon téléphone pro qui fait tout et ne craint pas grand-chose. La batterie a bien tenu avec des températures comprises entre -15°C et 10°C. Quand on évoluait dans la neige on pouvait continuer à l’utiliser même avec les mains mouillées. Et la fluidité du TREKKER-X3 était appréciable pour l’utilisation d’applications et le pilotage du drone.

Plus sur l’expédition en terre de Baffin sur le site du GMHM ici.

En images

équipement utilisé

vous aimerez aussi :

Nouveau SHARK-X3, water is calling

CROSSCALL lance en Facebook LIVE, le nouveau SHARK-X3, un mobile étanche et flottant spécialement conçu pour tous les fans de sports nautiques !

[VIDÉO] UTMB [ALL] SUPPORTERS

« Regards croisés », une rencontre entre traileurs élites et amateurs, animée par Antoine Bonnefille-Roualet, en marge de l’ Ultra Trail du Mont Blanc !



 

Copyright © CROSSCALL 2017. Tous droits réservés