« 11h de live tracking sur mon TREKKER-M1 »

INTERVIEW

Sébastien Jalon

Du trail au surf en passant par le ski freeride et le windsurf, Sébastien Jalon est avant tout un passionné de glisse. Entre terre et mer, il embarque son CROSSCALL TREKKER-M1 sur toutes ses sessions outdoor et l’utilise au quotidien dans son travail de Directeur d’Affaires dans le domaine numérique. Zoom sur un rider aux multiples casquettes.

L’interview

Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Je vis ma passion de la glisse entre 3 éléments : la terre avec le trail, la neige avec le ski freeride, et la mer avec le surf et le windsurf. J’ai fait beaucoup de compétition plus jeune et maintenant, je ride pour le plaisir ce qui me permet de concilier ma vie professionnelle, personnelle et mes passions, surtout pour ces sports très dépendants de la météo. »

Comment utilises-tu ton CROSSCALL quand tu es « sur la terre » ?

Je l’emporte sur toutes mes sorties trail en entraînement comme en compétition. Cette année, mes deux grands objectifs étaient de m’aligner sur la 6000D et sur les championnats de France de Trail Long. En trail running, le téléphone est avant tout un équipement de sécurité, il est d’ailleurs obligatoire sur un grand nombre de courses, mais il me donne également accès à toutes les applications de suivi de la performance grâce à son GPS et à sa grande autonomie. Pendant les France, je me suis tracké pendant 11h sur mon TREKKER-M1 avec l’application DotVision* et il me restait encore 15% de batterie à l’arrivée.

Il s’agit d’une application de Live tracking qui fait appel aussi bien à la connexion réseau, au GPS et à l’envoi de données afin de suivre en temps réel sa progression. Mes proches ont ainsi pu suivre ma course en temps réel et après l’événement, j’ai pu retracer mon parcours et analyser les points à travailler.

Quand je skie, je sais que je n’aurai pas le souci de tomber en rade de batterie, quelques soient les conditions ou la température et qu’il résistera en cas de chute ! Sinon, j’aime aussi utiliser mon TREKKER-M1 pour skier en musique.

Comment utilises-tu ton TREKKER-M1 dans tes sessions surf ou windsurf ?

Ce n’est pas dans les habitudes des pratiquants de sport d’eau d’emmener avec eux leurs téléphones et encore moins leur smartphone. Avec le TREKKER-M1, on peut y aller l’esprit serein. Lors de ma dernière session de windsurf, j’ai poussé mon CROSSCALL à l’extrême en me trackant sur l’eau, téléphone dans le gilet. Ça donne une trace plutôt originale mais pour le coup, je peux certifier qu’il est vraiment étanche à l’eau de mer ! J’ai aussi profité d’une fenêtre météo un peu plus calme (même s’il a plu tout le début de journée), pour piloter mon drone DJI à l’aide de l’écran de mon TREKKER-M1 et prendre quelques photos du spot !

Le trail, le ski freeride, le surf, le windsurf, ces sports outdoor sont très dépendants des conditions météos, comment prends-tu tes infos ?

Il faut sans cesse être sur la météo et choisir les bonnes fenêtres, surtout quand on a une vie professionnelle et une famille.

L’hiver, je suis quotidiennement Wepowder.fr, un site web riche et fiable qui permet d’accéder aux prévisions de chutes de neige, aux bulletins d’avalanche ou encore aux webcams des stations.

Pour le surf et le windsurf, j’aime cheker les webcams sur winds-up.com, la seule base de données la plus complète sur toutes les webcams de la région PACA. J’utilise également Windguru, une application riche en données et fiable sur les conditions de vent, et enfin, le site internet Previmer.org pour connaître les prévisions de vagues.

*DotVision est application de Live Tracking en cours de développement pour laquelle Sebastien est également ambassadeur et qui n’est pas encore disponible sur le PlayStore.

En images

le crosscall de Sébastien Jalon

@crosscallmobile icon-instagram

Une photo publiée par @crosscallmobile le

Une photo publiée par @crosscallmobile le

Une photo publiée par @crosscallmobile le

Une photo publiée par @crosscallmobile le

Share This