« Le X2, une machine de guerre ! »

Témoignage

Julien CAQUINEAU

Chasseur professionnel et chef d’expédition polaire pour 66° Nord, Julien Caquineau vit au Groenland, où il se déplace 8 mois de l’année en compagnie de ses chiens de traineau et de son TREKKER-X2. Il nous raconte comment il a retrouvé son smartphone indemne après l’avoir perdu sur la banquise. Retours sur son témoignage envoyé depuis le Grand Nord.

Témoignage

« Le X2 c’est vraiment une machine de guerre ! Après une nuit dehors pris dans la glace, le téléphone était toujours en état de fonctionnement et je l’ai retrouvé allumé, la batterie à 3%.

J’ai perdu mon téléphone lorsque je suis parti relever mes filets sous la banquise. J’ai fabriqué des poches de fortune sur mon pantalon en peau d’ours, qui ne sont pas assez profondes, et mon téléphone est tombé sans que je m’en aperçoive. Ce n’est qu’une fois arrivé au refuge de chasse que je m’en suis rendu compte.

Je le pensais alors définitivement perdu, sachant que la température extérieur prise au refuge le matin avant de partir était -19,7˚C. Ajoutez à cela 15m/s de vent et vous aurez une idée des conditions dans lesquelles le X2 se trouvait ».

« Je n’avais donc aucune idée d’où il était tombé. La nuit polaire et l’énorme chute de neige n’arrangeant pas le tout, je m’étais déjà fait à l’idée que je ne pourrais pas le retrouver.

Le lendemain en allant relever les filets, avant de rentrer à la maison, j’ai été attiré par le bruit d’une sonnerie. C’était l’alarme de déchargement de la batterie du X2 qui sonnait. J’ai retrouvé le téléphone sous la neige, partiellement pris dans la glace au bord du trou, la batterie à 3%. Impressionnant ! »

« J’ai mis 4 heures pour rentrer et quand je suis arrivé chez moi, la batterie affichait toujours 3%. J’avais mis le téléphone dans mon anorak, au chaud, et là où je pars il n’y a pas de réseau donc le téléphone est tout le temps en mode avion.

Aussi les défauts que je lui trouvais au début deviennent des qualités. Sa taille est plus qu’agréable lorsqu’on le manipule et l’hypersensibilité de l’écran rend la navigation ultra facile avec d’énormes gants en laine – dans ces conditions, cela ne fonctionne qu’avec des gants en laine, et plus ils sont humides, mieux ça marche. Je peux ainsi prendre des photos sans avoir à les enlever. Pour l’utilisation du GPS c’est juste top! »

« J’ai pris la photo avec la camera frontale 2MP et la fonction “intervalometer” de l’application FV_5. Le téléphone était accroché à mon traineau avec un bout de corde ».

En images

équipement utilisé

vous aimerez aussi :

[VIDEO] Dans les coulisses du Freeride World Tour

CROSSCALL vous plonge dans les coulisses du Freeride World Tour sur l’étape de Vallnord. Suivez les guides de haute-montagne et les organisateurs de l’événement devenu LA référence mondiale du freeride.

Les conseils sécurité en Outdoor

Jeff Mercier, alpiniste-grimpeur chevronné et gendarme-secouriste au Peloton de Gendarmerie de Haute-Montagne (PGHM) à Chamonix, nous livre en vidéo les conseils sécurité à appliquer en montagne.



 

Copyright © CROSSCALL 2017. Tous droits réservés