« Avec cette app, tu sais si un couloir sort ou pas »

INTERVIEW

Xavier DE LE RUE

Multiple vainqueur des X Games, triple champion du Monde de Freeride et 3 fois vainqueur du Freeride World Tour, son palmarès en dit long sur son aura de « légende » du snowboard freeride. Son goût pour les nouveaux défis l’amène à créer sa websérie : « DIY » (Do It Yourself). Depuis 2 saisons, il sillonne le monde avec Beanie, sa douce, et ses drones, à la conquête de pentes toujours plus raides et de paysages extraordinaires. Son TREKKER-X3 l’accompagne dans ses nombreuses expéditions et fait partie de son quotidien mouvementé.

Pour toi, quels avantages un smartphone outdoor doit-il avoir ?

Tous les jours, je suis en montagne, à crapahuter, à taper des cailloux et à me servir de mon téléphone sous la neige. Quand tu es en expédition, en montagne ou en train de chercher ton itinéraire, tu n’as pas envie de faire attention à ton téléphone.

Selon moi, le gros plus, c’est la résistance de la batterie au froid. Je peux parfois me servir du GPS pour me diriger en montagne et c’est assez énergivore. D’autant plus que j’évolue en général dans un climat entre -15°C et 0°C, voire plus. En Chine, il faisait -27°C sur le tournage de DIY.

L’étanchéité entre aussi en compte. Quand avec certain téléphone tu ne peux plus rien faire parce qu’il y a une goutte d’eau, là avec le Wet Touch, c’est un grand luxe de pouvoir continuer à s’en servir sans problèmes.

C’est assez impressionnant, en tout cas pour mes activités, d’avoir toutes les fonctionnalités d’un smartphone avec des caractéristiques outdoor !

Quelles applications utilises-tu avec ton TREKKER-X3 ?

J’utilise différentes applications de cartographie comme Google Earth et FATMAP. Elle permet d’analyser les tracés en détails et d’obtenir facilement la topologie du terrain en 3D. Avec cette app, tu sais si un couloir sort ou pas. Tu peux te permettre d’être un peu plus aventurier !

Quand on est parti en Chine, rider le volcan Changabaishan à la frontière de la Corée, la carte n’était pas disponible sur l’application (elle est en train de se développer à l’international), mais ça nous aurait vraiment servi ! On a perdu un jour pour se rendre jusqu’au volcan et trouver la bonne zone à rider. Si on avait eu accès à la carte, on aurait trouvé les tracés tout de suite et le résultat du tournage aurait été différent.

Je me sers aussi des capteurs de l’application X3 Sensors embarquée dans le téléphone, principalement le thermomètre, le baromètre et l’altimètre. Sur des trips un peu plus longs, c’est toujours intéressant de connaître la pression atmosphérique. Si tu n’as pas accès à une météo, les variations de pression peuvent déjà te donner des indices.
L’altimètre est pratique en montagne pour te diriger, savoir où tu te situes sur ton itinéraire et à quel niveau la difficulté va arriver.

Et je me sers de mon téléphone pour piloter mes drones, un Hexo+ et un DJI. Il me permet de les paramétrer et d’avoir un retour de caméra sur l’écran.

Quels sont tes prochains projets ?

Je pars bientôt rejoindre le projet d’expédition Maewan pour un mois et demi. C’est un voilier qui partira du Kamtchatka jusqu’au Japon pour explorer une énorme chaine de volcans qui a encore très peu été visitée. On fera surement 2 épisodes de DIY, un dans les îles au Japon et un sur le Kamtchatka où on va faire la pêche au crabe géant, rider un volcan, surfer et boire de la vodka dans la dernière cabane habitée au pied du volcan. Ça va être le trip d’une vie !

Découvrez le dernier épisode de « DIY » – L’Angélique Couloir à Chamonix :

équipement utilisé

vous aimerez aussi :

Nouveau SHARK-X3, water is calling

CROSSCALL lance en Facebook LIVE, le nouveau SHARK-X3, un mobile étanche et flottant spécialement conçu pour tous les fans de sports nautiques !

[VIDÉO] UTMB [ALL] SUPPORTERS

« Regards croisés », une rencontre entre traileurs élites et amateurs, animée par Antoine Bonnefille-Roualet, en marge de l’ Ultra Trail du Mont Blanc !



 

Copyright © CROSSCALL 2017. Tous droits réservés