« Ça révolutionne la vie du surfeur »

INTERVIEW

LOST IN THE SWELL

Ronan, Ewen et Aurélien, 3 bretons amoureux de la glisse, sillonnent les spots de surf du monde entier, à la conquête de vagues inexplorées. A travers leur web série « Lost in the Swell », ces baroudeurs-youtubeurs nous racontent leur quête du spot parfait. Après un trip Surf & « Fat bike » le long de la côte gabonaise, c’est au Maroc et à dos d’âne qu’ils poursuivent leurs aventures, ACTION-X3 en main. En route pour une saison « Marocâne ».

Racontez-nous votre quatrième saison « Lost in the swell » au Maroc

« On a longé la côte marocaine à pied, pendant un mois, accompagnés par des ânes. Le but était de surfer des vagues encore inexplorées dans des endroits souvent difficile d’accès. C’est pourquoi les ânes nous ont beaucoup aidé pour le transport de nos planches et de notre matériel. Ça s’est parfois avéré plus compliqué que prévu en termes de logistique mais ça nous prépare pour notre prochain trip de trois mois ! À raison de 4kg d’orge par âne en moyenne, on ne pouvait partir que pendant 5 jours en autonomie… »

Comment avez-vous utilisé vos ACTION-X3 pendant ce trip ?

« Les téléphones nous ont aidé à nous repérer et à détecter des spots potentiellement intéressants. La quête de vagues ne se fait pas du jour au lendemain et au Maroc il y a beaucoup de falaises ! En bons surfeurs aventuriers, on recoupait tous les fonds de cartes possibles, en mettant des points GPS sur Google Earth, Google Maps et l’application SAS Planet, une des seules qui permet de capter les satellites russes et chinois en mode hors-connexion. On a pu gagner énormément de temps dans le choix des directions à prendre.

En surf, on fonctionne comme les marins. On recoupait tous les jours la météo avec les apps Windy et Windguru. Du coup, on pouvait déterminer où se rendre et à quel moment ou au contraire, rester patients et attendre la prochaine houle. Ça nous a aidé sur la stratégie à adopter, et ça, ça révolutionne la vie du surfeur !

On a pris beaucoup de photos avec les téléphones mais nos ACTION-X3 nous ont également servi d’écran de contrôle pour faire voler notre drone, un DJI Phantom. »

Pourquoi avoir privilégié les téléphones CROSSCALL ?

« On était en mode camping pendant un mois donc il fallait que les téléphones résistent à n’importe quelles conditions. On était souvent trempés ou plein de sable et de sel. Auparavant, on aurait réfléchi à deux fois avant de sortir notre téléphone, là on ne s’en souciait plus vraiment.

Pour la batterie, on tenait facilement la journée. On avait des panneaux solaires pour recharger le matériel et on était attentif à utiliser les téléphones avec parcimonie. Au Maroc, on n’a pas vraiment besoin d’avoir son téléphone allumé la nuit ! »

Tous les épisodes

équipement utilisé

vous aimerez aussi :

TREKKER-X4, à l’épreuve de la norme militaire (et de Mike Horn)

Le TREKKER-X4 passe avec succès les 12 tests de la norme militaire MIL STD 810G créée par l’Armée Américaine. Ils ont été sélectionnés pour correspondre à des situations d’usages pouvant être vécues par ses utilisateurs. Le dernier smartphone CROSSCALL a également été testé et approuvé par l’aventurier-explorateur et nouvel ambassadeur du Team, Mike Horn !

Ils ont skié sur la Lune !

Les 3 skieurs Cedric Pugin, Enak Gavaggio et Mathieu Navillod, ont été choisi pour partir à la conquête du « regolith », un matériau qui permettrait de skier… sur la Lune !

 
 

Copyright © CROSSCALL 2018. Tous droits réservés