« Mon bureau, mon outil de travail et mon couteau suisse »

TÉMOIGNAGE

BERTRAND DELAPIERRE

Ce réalisateur et alpiniste a tourné les scènes « montagne » du dernier film de Serge Hazanavicius « Tout là-haut » ou encore suivi les célèbres Flying Frenchies et le GMHM. Que ce soit en montagne, sur la banquise ou dans le désert, Bertrand Delapierre se confronte souvent à des conditions de tournage exigeantes. Entre deux avions, il nous explique pourquoi son TREKKER-X3 est pour lui un véritable outil de travail.

« Je travaille en plein air, souvent en montagne, environ 150 jours par an, dans des conditions parfois compliquées. Des smartphones, j’en ai passé mais je dois dire que celui-ci est costaud. Il est à la fois mon bureau, mon outil de travail et mon couteau-suisse.

Je m’en sers principalement pour piloter, déclencher mes drones à distance, et avoir un retour de l’image sur l’écran de mon TREKKER-X3. J’ai installé les apps de mes caméras (GoPro, DJI, YI…) et l’app ENTRACT de la DGAC (Direction Générale de l’Aviation Civile), pour consulter les zones où mon drone peut voler.

Niveau batterie, je tiens facilement une bonne journée d’expédition et de tournage. Ça me change des téléphones qui s’éteignent par -20°C. C’est pour moi un gage de sécurité et d’efficacité car si le smartphone s’éteint, je ne peux plus repérer mon drone. Là, je suis sûr que mon outil fonctionne, j’ai économisé l’achat d’une tablette et réduit le poids de mon sac à dos pour partir en montagne !

J’utilise énormément le GPS pour me repérer en tournage, notamment quand je me rends dans des zones qui ne sont quasiment pas cartographiées comme les îles arctiques russes. Je consulte l’app Maps.me quand je suis à l’étranger, et l’app IphiGénie en France.
Son grand écran et sa luminosité sont vraiment pratiques pour lire les cartes. Quand tu es sur la banquise, ça t’évite de mettre la cape pour voir l’écran.

En plus du pilotage drone et de la cartographie, j’ai installé les apps Sun Locator et Sun Surveyor pour mes repérages. Elles donnent les heures de lever / coucher de soleil.

Finalement, je fais un peu tout avec ! »

équipement utilisé

vous aimerez aussi :

Ils franchissent le Cap Horn en se guidant avec leur ACTION-X3

Naviguer jusqu’au Cap Horn, en kayak de mer, sans assistance. C’est le défi un peu fou que se sont lancés 6 kayakistes l’hiver dernier. Boris Doyle, kayakiste et vidéaste, nous raconte l’aventure et nous explique comment ils ont utilisé leur smartphone CROSSCALL ACTION-X3 pour braver ce cap de tous les dangers.

 
 

Copyright © CROSSCALL 2018. Tous droits réservés