« Le téléphone idéal pour être sur le terrain »

Interview

Philippe GARCIA

Il démarre sa carrière avec la photo de sports extrêmes, et plus spécialement le VTT où il photographie notamment Cédric Gracia. Il se dirige ensuite dans la photographie de nature et l’édition de livres photo. Pendant 5 mois de l’année, il est aussi guide-photographe en Islande et emmène des groupes de passionnés à la recherche des plus beaux clichés. Son TREKKER-M1 est pour lui un outil de travail au quotidien. Zoom sur un photographe de terrain.

L’interview

En quoi un smartphone peut-il être utile pour un photographe ?

Il est, selon moi, le téléphone idéal pour être sur le terrain. Le TREKKER-M1 est avant tout un outil de sécurité important pour mon activité de guide-photographe en Islande. Avec sa grande autonomie je suis sûr que l’on peut me joindre à tout moment et je peux contacter les secours en cas de problème. Si l’on se trouve dans une zone de mauvaise couverture, je sais qu’il ne se déchargera pas tout seul avant d’avoir retrouvé du réseau. C’est rassurant.

Je dois parfois me déplacer en bateau, en zodiac ou encore en kayak de mer et c’est pratique de ne plus utiliser de sacs étanches. Je me souviens, la première fois que je l’ai pris en Islande, j’étais à bord d’un zodiac et je me suis amusé à tester son étanchéité en le plongeant dans l’eau de mer. Il a très bien tenu le coup !

Je m’en sers pour partager mes photos sur les réseaux sociaux, prendre des photos sur le vif, faire des repérages, garder une trace visuelle, avoir un point de vue en mémoire et ainsi emmener les photographes aux bons endroits.

Comme je voyage entre l’Islande et la France, sa double SIM me permet d’être contacté sur mon numéro professionnel islandais ou français.

©Photos prises avec le TREKKER-M1 par Philippe Garcia.

Utilises-tu des applications spécifiques pour ton activité ?

Je publie mes photos sur Facebook et Instagram, mais je consulte surtout la météo avec l’application YR. Il n’y a pas de météo couvrant l’ensemble du pays en Islande. Donc je prends les informations avec cette météo norvégienne. Elle est simple, très précise et couvre de nombreuses zones islandaises.

Je photographie beaucoup d’animaux dépendants des marées tels que les phoques et les renards polaires. L’application My Tide Times localise les activités des marées. Je peux ainsi connaître le spot où il faudra débarquer.

J’ai aussi l’application Northern Eye. Elle renseigne le coefficient d’activité des aurores boréales et me permet d’évaluer mes chances de les voir.

Pour les photos nocturnes, j’ai l’application Sky Map. Elle localise les étoiles et les constellations, très pratique pour savoir si la lumière de la Lune viendra jouer les troubles fête.

Quels sont tes prochains projets ?

J’ai récemment édité un livre photo sur le renard polaire en français et en islandais, « Melrakki » [NDLR : renard polaire en islandais]. J’ai des projets de livres et différents séjours programmés en Islande de février à juillet pendant lesquels je vais guider des groupes de photographes.

©Philippe Garcia.

En images

équipement utilisé

vous aimerez aussi :

Nouveau SHARK-X3, water is calling

CROSSCALL lance en Facebook LIVE, le nouveau SHARK-X3, un mobile étanche et flottant spécialement conçu pour tous les fans de sports nautiques !

[VIDÉO] UTMB [ALL] SUPPORTERS

« Regards croisés », une rencontre entre traileurs élites et amateurs, animée par Antoine Bonnefille-Roualet, en marge de l’ Ultra Trail du Mont Blanc !



 

Copyright © CROSSCALL 2017. Tous droits réservés